En cas de signature avancée, quel type de mesures de sécurité utilise Signaturit pour garantir les principes de base de l'identité, de l'intégrité, de la non-répudiation, de la validité juridique et de l'admissibilité en tant que preuve au tribunal ?

La signature électronique avancée de Signaturit satisfait aux exigences de l'article 26 du règlement eIDAS comme suit :

1) Afin de garantir que la signature est associée à un seul signataire, le document est envoyé à l'adresse email ou numéro de portable du signataire en question ;

2) Afin d'identifier le signataire, nous obtenons l’adresses IP d'origine et de destination de la demande, la date / heure de la signature et les données biométriques du graphique du signataire (pression, vitesse et accélération). De plus, nous pouvons demander une deuxième authentification, comme un code PIN (OTP) qui est envoyé au portable du signataire, ou demander un selfie et / ou une photo du DNI du signataire afin que la validité puisse être déterminée en appliquant la technologie OCR. Ces éléments supplémentaires servent à renforcer la preuve permettant d'identifier le signataire ;

3) Le contrôle total de la signature est garanti par la possibilité que nous accordons au signataire de signer le document en question via n'importe quel appareil connecté à Internet (ordinateur, tablette, portable) ; et

4) Nous empêchons tout changement ultérieur de la signature garantissant l'intégrité absolue et l'inaltérabilité du document signé. Pour garantir une intégrité absolue, nous chiffrons le document et incluons un horodatage qualifié qui garantit que les données du document n'ont pas été modifiées depuis sa signature.

Cet article vous a-t-il été utile ?
Utilisateurs qui ont trouvé cela utile : 0 sur 0
Vous avez d’autres questions ? Envoyer une demande

0 Commentaires

Vous devez vous connecter pour laisser un commentaire.
Réalisé par Zendesk